Achever Clausewitz, dix ans après

En 2007, la parution d’Achever Clausewitz de René Girard, en collaboration avec Benoît Chantre, constitua un événement dans la communauté des études stratégiques. Ce livre ouvrit aussi une nouvelle voie dans la recherche de Girard, entreprise en 1961 : après le désir mimétique, le mécanisme victimaire dans les sociétés archaïques et l’approche renouvelée de « l’Écriture judéo-chrétienne », c’était le devenir des violences contemporaines qui faisait dorénavant l’objet de cette pensée. En contraste avec le Penser la guerre de Raymond Aron, paru en 1976, Girard constate le délitement de l’institution guerrière, et s’inscrit plus largement dans une réflexion sur les transformations de la conflictualité. Dix ans après la parution d’Achever Clausewitz, quelle est la pertinence de l’approche girardienne, dans le contexte du retour de la menace nucléaire et de la persistance de la menace terroriste ? Tel est l’objet de ce colloque.

27 mars 2018, amphithéâtre Turgot, Sorbonne
17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

Organisateurs : Centre Thucydide, Association Recherches Mimétiques, Institut de recherche
stratégique de l’École militaire (IRSEM), en partenariat avec la revue Le Philosophoire.

Inscription clôturées.