E-économie : qu’y a-t-il de nouveau ?

Résumé Internet a rendu « tangible » des mutations qui opéraient depuis plusieurs décennies : l’avènement d’un nouveau régime de croissance fondé sur l’information et l’innovation. S’il ne faut pas considérer naïvement que le réseau des réseaux est l’organisateur d’une « nouvelle économie  » appelée à balayer l’ancienne, force est de reconnaître qu’il est le siège de phénomènes symptomatiques des nouvelles modalités de fonctionnement et d’organisation de nos économies. Premièrement, afin de favoriser l’innovation et d’assurer une production de masse personnalisée, l’offre s’organise de plus en plus en réseaux décentralisés et reconfigurables. Deuxièmement, le développement du commerce électronique conduit à réorganiser de nombreuses industries et marchés. Troisièmement, l’émergence de nouveaux modèles d’affaires traduit une nouvelle organisation des rapports entre offre et demande associant de manière de plus en plus intime marchand et non-marchand, payant et gratuit. Cela conduit à souligner l’importance des enjeux en matière de coordination que pose la « Nouvelle Economie », dans un contexte où la globalisation oblige à inventer de nouvelles formes de combinaison des régulations publiques et privées. – Le sommaire de l’AFRI 2001