La France, le Mali et la question diplomatique. Une guerre par défaut

L’intervention de la France au Mali en janvier 2013 contre les forces insurrectionnelles et terroristes fut une des plus brillantes campagnes des armées françaises. Pourtant, cette victoire exceptionnelle fut le fruit d’un processus de décision complexe. Cette situation finale ne fut pas le choix politique initial du gouvernement français, mais le résultat par défaut d’options ratées qui se heurtèrent toutes au miroir des réalités (option africaine, européenne, des Nations Unies, etc.). Cet article s’attache à montrer le cheminement diplomatique d’une France contrainte à aller seule vers un front dont elle ne voulait pas.