La maîtrise des armements et le désarmement, dix ans après la guerre froide

Résumé Les années quatre-vingt dix, en matière de maîtrise des armements et de désarmement, se caractérisent par un bilan riche mais contrasté au titre des accords internationaux et, en ce qui concerne le « mécanisme » du désarmement, par la croissance et le blocage, en particulier à la Conférence du désarmement. Pour l’avenir, l’hypothèse la plus réaliste est celle de la poursuite de la maîtrise des armements et du désarmement. Cependant, cela ne se fera plus comme au temps de la guerre froide ni dans les mêmes conditions que pendant les années quatre-vingt-dix. Sur les questions stratégiques -armes nucléaires, espace, systèmes défensifs-, le multilatéralisme qui s’est affirmé au cours de la décennie postérieure à la guerre froide va reculer. Le désarmement aura une place moindre, mais il garde une chance de subsister malgré la relance de la course aux armements déjà en cours. C’est la maîtrise des armements qui dominera à nouveau mais, au face à face entre deux super-puissances caractéristique de la guerre froide, devrait se substituer une diplomatie élargie. – Le sommaire de l’AFRI 2001