La politique étrangère de la Serbie. Ruptures et continuités

L’intégration européenne est une priorité stratégique pour la Serbie, mais elle n’est pas la seule. La question du Kosovo participe aussi à la définition de la politique étrangère serbe. Elle façonne les relations que la Serbie noue avec son « grand frère » russe et accompagne la diplomatie serbe partout dans le monde. Les deux objectifs stratégiques que poursuit la Serbie, l’un lié à l’Union européenne (UE), l’autre au Kosovo, ne sont pas vraiment convergents. Cela étant, à mesure que la Serbie progresse vers l’UE, elle est amenée à reconsidérer son approche envers le Kosovo. La série d’accords conclus sous l’égide de l’UE ces dernières années suggère que la Serbie s’oriente vers une reconnaissance implicite de l’indépendance du Kosovo. Il s’agit là d’une avancée majeure, qui à terme remet en cause le caractère stratégique de la question du Kosovo pour la Serbie.