Le Parlement français et les relations internationales

Résumé Malgré la faible marge de manoeuvre offerte par la Constitution française au Parlement en matière de diplomatie, les deux assemblées ont su non seulement élargir leurs compétences primaires, mais également développer une action internationale extra législative, notamment en matière communautaire. On assiste bien à une « appropriation parlementaire » progressive de la diplomatie déterminée par l’exécutif, faisant des élus une sorte de relais et de démultiplicateur d’influence. – Le sommaire de l’AFRI 2006