Quel avenir institutionnel pour l’Union européenne ?

A la fin de la présidence française de l’Union européenne qui a tenté de relancer le processus de ratification du Traité de Lisbonne, interrompu par le référendum négatif des Irlandais du 12 juin 2008, il convient d’esquisser les contours institutionnels possibles de cette Union européenne en devenir, en se plaçant à trois moments différents : 1) l’Union européenne en 2009, les prochains mois devant nous renseigner sur les chances que le Traité de Lisbonne soit ratifié par l’ensemble des 27 États et puisse entrer en vigueur dans un délai rapproché ; 2) l’Union européenne en 2014, date importante car elle constituera un tournant dans le calendrier politique de l’Union (nouvelles élections parlementaires, nouvel exercice budgétaire) et des principaux Etats membres ; 3) l’Union européenne après 2030 car, si l’exercice de prévision est toujours périlleux, il peut permettre d’esquisser, en prenant en compte plusieurs scénarios, les futurs possibles de l’Europe.

Le sommaire de l’AFRI 2009