Une longue et laborieuse transition démocratique en Guinée

La transition démocratique en Guinée est difficile, notamment en raison du décalage entre la Constitution et les lois électorales et des réalités socioculturelles du terrain politique guinéen. Ce dernier se caractérise par la surcommunautarisation de la vie politique, le vote ethnique et le surpouvoir présidentiel, cela, en l’absence d’une véritable société civile à même de favoriser la démocratisation du pays.