Les influences variables de l’exploitation pétrolière sur les Etats

La réflexion académique au sujet des pays exportateurs de pétrole a conduit à la formation d’une théorie, la « Malédiction des ressources ». Cette théorie soutient que l’exploitation pétrolière et les revenus qu’elle engendre sont directement responsables des maux dont souffrent de nombreux pays exportateurs de pétrole : persistance de régimes autoritaires, clientélisme et corruption, stagnation économique, survenance de conflits armés, etc. Objet d’une abondante littérature, cette théorie semble plausible dans un certain nombre de cas et séduit par sa dimension paradoxale. Pourtant un examen critique montre qu’elle repose sur de multiples erreurs d’analyse et des méthodologies contestables. Elle n’a finalement qu’un pouvoir explicatif limité, ne parvenant pas à saisir la diversité des situations dans lesquelles se trouvent en réalité les pays exportateurs de pétrole. Pour une meilleure compréhension des incidences politiques de l’exploitation pétrolière, nous proposons plutôt de construire une typologie des pays exportateurs, en identifiant les variables déterminant l’influence de l’exploitation pétrolière sur les Etats et en distinguant plusieurs catégories de pays se trouvant dans des situations analogues.