Acteurs privés et questions sociales transnationales. L’exemple des initiatives et enjeux en matière de codes de conduite, de labels sociaux et d’investissements

Résumé Un large foisonnement d’initiatives unilatérales ou faiblement coordonnées en matière d’éthique sociale est produite par une multitude d’acteurs aux intérêts parfois concurrentiels : entreprises, associations de consommateurs, groupes d’intérêt syndicaux, O.N.G. Ces initiatives sont de trois ordres : les codes de conduite, les labels sociaux et les pratiques d’investissement. Si elles ont des résultats souvent très favorables, en particulier pour l’existence des salariés, elles ont aussi parfois des effets paradoxaux ou négatifs, notamment dans le champ d’une division transnationale de la vie économique (diffusion des normes sociales occidentales ou accusations de protectionnisme). L’opacité des moyens de vérification de ces initiatives en font cependant régulièrement de simples exercices de communication et de valorisation d’un produit ou d’une entreprise. – Le sommaire de l’AFRI 2001