Cancun, en deçà et au-delà

Résumé Ecrit au lendemain de l’échec de la Conférence ministérielle de l’OMC qui s’est tenue à Cancun en juillet 2003, cet article entend montrer qu’il ne s’agit là que d’une péripétie dans l’histoire mouvementée des rapports Nord-Sud. L’auteur pense que la réalité exigera la reprise des négociations, car la communauté internationale a pris une conscience plus claire de la gravité des problèmes qui se posent et de la nécessité de les résoudre sur des bases nouvelles. Elle a adopté à cet effet toute une série de grands textes qui, sans être dotés de force obligatoire, constituent de véritables codes de conduite, précis, détaillés, définissant les buts à atteindre et les moyens à employer. L’article présente une synthèse de ces textes (notamment la Déclaration du Millénaire, le Programme de Doha, le Consensus de Monterrey, la Déclaration et le Plan d’action de Johannesburg etc.). L’analyse tentée ici porte à la fois sur les cadres et sur les mécanismes de l’action internationale pour le développement Elle entend montrer que ces textes sont de nature à répondre aux nécessités actuelles, sous réserve d’ajustement et que, se situant « en deçà de Cancun », ils ouvrent sur un « au-delà de Cancun » dont ils définissent avec netteté les orientations et les techniques d’action. – Le sommaire de l’AFRI 2004