De l’islamisme au terrorisme

Depuis la Révolution islamique iranienne de 1979, l’islamisme sous toutes ses formes est devenu un enjeu des relations internationales. Il s’est renforcé à la faveur de plusieurs conflits, dont la guerre d’Afghanistan (1979-1989), la guerre Iran-Iraq (1980-1988) et la guerre du Golfe (1990-1991). Avec le déclin du communisme et du nationalisme arabe, l’islamisme est devenu le nouvel espace de la radicalité idéologique, donnant lieu à une nouvelle forme de violence politique qui s’est exprimée de façon terrible durant la guerre civile algérienne (1992-2000), avant que le terrorisme ne devienne le nouveau paradigme des relations internationales après les attentats du 11 septembre 2001. Cette contribution retrace l’évolution de l’islamisme, en tant qu’idéologie religieuse, vers le terrorisme islamiste, en tant que violence politique spécifique qui marque l’histoire de notre temps.