Désarmement : préserver l’héritage, relancer l’entreprise

Résumé Dans un monde caractérisé par une exceptionnelle volatilité des relations internationales, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’avenir du processus de maîtrise des armements, de désarmement et de non-prolifération en ce début de XXIe siècle. Deux pistes sont aujourd’hui explorées pour en assurer la validité. La première passe par la préservation de l’héritage à travers la recherche de l’efficacité des instruments existants : extension de l’autorité de la norme et recherche de sa plus grande efficacité au regard de sa mise en œuvre. La seconde consiste à relancer l’entreprise du désarmement et de la non-prolifération grâce à la recherche d’un objectif de pertinence : diversification du contenu en particulier en répondant au danger de la prolifération et repensée de la méthodologie. Ce n’est qu’à ce prix que le désarmement contribuera au renforcement de la stabilité stratégique et de la sécurité internationale. – Le sommaire de l’AFRI 2004