Dissuasion et droit international

La doctrine de la dissuasion est souvent abordée dans le cadre des doctrines de stratégie militaire. Elle est également, souvent d’ailleurs négativement, évaluée au regard des principes du droit international humanitaire. Cependant, elle est rarement vue comme un ordre de contrainte entre les Etats, dont les effets sont proches de ceux d’un véritable ordre juridique. Que recouvre donc cet « ordre nucléaire » ? Quelles sont ses fonctions, comparées à celle de la Charte des Nations unies en particulier ? Comment les Etats aménagent-ils les rapports entre les normes de droit international public et leur position sur l’arme nucléaire ?