Etats et groupes armés non étatiques au Moyen-Orient (2011- 2018)

Les groupes armés non étatiques se sont développés de façon très importante lors des années 2010, particulièrement en Syrie et en Iraq, allant de milices locales d’autodéfense à des groupes atteignant les fonctions régaliennes. Ce processus n’est pas la conséquence d’une érosion progressive des Etats, mais la résultante de situations complexes où Etats et groupes armés cohabitent historiquement sous différentes formes. Chaque acteur, souvent au sein de larges réseaux d’alliances transétatiques, tente d’imposer son agenda stratégique, mais le nombre d’acteurs antagoniques, l’immiscibilité des projets et la dilution des pouvoirs induisent un processus cyclique de gouvernance destructeur pour les sociétés.