Firmes transnationales, corruption, Etats. Une dynamique ambiguë

Résumé La corruption internationale est devenue un moyen normal de conquête de marchés publics à l’export. En parallèle, les firmes transnationales dont la puissance ne cesse de croître viennent concurrencer la souveraineté des Etats. Ceux-ci n’ont toujours pas les moyens de mettre en oeuvre une réelle stratégie multilatérale qui seule permettrait de brider, sinon de réduire, la corruption internationale. De plus, force est de constater qu’une lutte efficace au niveau national serait un grave facteur de déséquilibre en défaveur des firmes exportatrices nationales. La conséquence est une avancée très fragile des moyens internationaux de lutte contre la corruption, mais une prise de conscience accrue. – Le sommaire de l’AFRI 2005