L’affrontement stratégique transatlantique

Résumé Les Etats-Unis n’ont plus d’adversaire militaire de la taille de l’URSS, mais ils se découvrent un concurrent avec l’émergence politique de l’Europe. L’affrontement est systémique. Il a une importance particulière quant aux systèmes de production d’armement : entre les systèmes américain et européen, il se construit une « nouvelle course aux armements », dont l’enjeu est la maîtrise, d’une part, des marchés des pays amis et alliés et, d’autre part, des marchés des pays émergents. L’Europe a réussi dans les années 1999-2001 à constituer trois grands groupes, EADS, BAE Systems et Thales, qui lui ont d’éviter de passer sous contrôle américain. Par suite, la compétition utilise des formes nouvelles : concurrence oblique sur les marchés, contournement industriel pour prendre pied dans les secteurs européens mal protégés (armement terrestre et naval, motoristes), initiatives de dissociation pour fragiliser la cohésion européenne. Face à la puissance de l’empire solitaire, c’est l’autonomie stratégique de l’Europe qui est en jeu. – Le sommaire de l’AFRI 2004