L’élargissement vu de la République tchèque; constances et inconstances de l’interprétation d’une nécessité

Résumé Longtemps perçu comme la forme la plus évidente du « retour à l’Europe » proclamé en 1989, le processus de l’élargissement, vu de la République tchèque, apparaît à la fois comme nécessaire politiquement, économiquement et socialement, voire inévitable, même si le coût pourra s’avérer élevé. En cela, l’orientation de l’opinion publique n’a pas véritablement changé. Cependant, avec l’allongement de la durée du processus d’élargissement, le nombre de personnes intéressées diminue, ce qui ne jouera sans doute pas contre l’adhésion, mais laisse prévoir, en l’état actuel, une faible participation au référendum sur l’intégration. Ce problème est lié à l’absence d’une véritable alternative à l’élargissement. –Le sommaire de l’AFRI 2003