L’Ethiopie, gendarme de la Corne de l’Afrique ?

Depuis sa victoire à l’issue de la guerre face à l’Érythrée (1998-2000), l’Éthiopie a confirmé son rang de puissance militaire régionale. Son intervention « préventive » face aux Tribunaux islamiques somaliens entre 2006 et 2009, son engagement dans la mission de paix au Darfour et l’envoi récent d’un contingent au Sud-Soudan confirment la vocation régionale de l’armée éthiopienne. Cet engagement croissant a certes vocation à assurer la stabilité de la région, mais il dérive avant tout des priorités internes à l’État éthiopien, à savoir le maintien au pouvoir d’un régime se refermant depuis une demi-décennie et un développement économique soutenu.