L’Euro sera-t-il viable ?

Résumé A long terme, la viabilité de l’Euro dépend des résultats qui seront obtenus pour la croissance et l’emploi des économies nationales concernées. Or, l’Euro peut souffrir de contradictions entre ses bases économiques (le dogme d’indépendance de la Banque centrale) et ses objectifs politiques (le projet de construction d’Etats-Unis d’Europe sur le modèle fédéral). L’avènement complet de l’Euro a été permis par les résultats positifs découlant de sa baisse initiale, qui a suscité un net recul du chômage de 1998 à 2000. Cependant, cette baisse n’a pas été voulue ; elle n’a été que le contrecoup de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine. Depuis le 1er janvier 1999, la politique appliquée par la Banque centrale européenne s’inspire de la règle de Taylor, combinant deux objectifs de croissance et d’inflation. Or, l’utilisation d’une mesure contestable de la croissance potentielle a conduit à une politique exagérément restrictive, qui a mis la zone Euro à la remorque de la conjoncture américaine en 2001. Ainsi, le succès définitif de l’Euro ne sera assuré que par une politique plus cohérente, ce qui suppose que le Conseil affirme clairement sa prédominance sur la Commission et la BCE. – Le sommaire de l’AFRI 2002