L’Europe n’est pas une zone étatique optimale

Résumé La construction d’un Etat de grande dimension, géographique, démographique et économique, est au cœur du projet politique européen. L’hypothèse sous-jacente, considérée comme une évidence par les fédéralistes, est qu’un très grand Etat est toujours plus efficace économiquement, militairement et politiquement, qu’un Etat de dimension plus réduite. Pourtant l’on observe depuis quelques décennies une tendance générale à la diminution de la dimension moyenne de toutes les organisations à gestion centralisée, privées comme les entreprises et publiques comme les Etats. L’analyse économique montre qu’il existe une dimension optimale des organisations, fonction des conditions de la technologie et notamment de celle de l’information et de la communication, et que cette dimension optimale peut varier dans le temps. La suprématie des organisations géantes a pris fin avec le premier vingtième siècle, dans les années 70. La construction d’un très grand Etat en Europe est par conséquent un projet obsolète, inadapté aux conditions nouvelles du début du XXIème siècle. – Le sommaire de l’AFRI 2001