L’impact de la coopération franco-américaine au Liban. Limites et portées de l’internationalisation

L’évolution de la situation du Liban est marquée par des dysfonctionnements et blocages politiques, dont le vide présidentiel persistant depuis deux ans est l’illustration la plus manifeste. L’absence d’un consensus interlibanais envenime une situation instable sur laquelle pèsent de multiples ingérences extérieures et la présence d’une organisation paramilitaire locale, le Hezbollah, sous la forme d’un Etat dans l’Etat. Le gouvernement libanais est incapable de régler les causes profondes de ces problèmes. Mener un tel combat risque de provoquer une guerre interne. Face à ce dilemme, la question libanaise est mise sous surveillance par les Nations Unies et s’impose comme un enjeu international sur l’agenda diplomatique des grandes puissances, en particulier la France et le Etats- Unis. Depuis 2004 et malgré le renforcement de l’internationalisation de la question libanaise et la coopération franco-américaine, une solution durable semble reportée à une échéance lointaine.