L’Ukraine dans la politique de voisinage de l’Union européenne

L’objectif principal de la Politique européenne de voisinage est l’établissement d’une zone de paix et de prospérité autour de l’Union européenne, fondée sur des valeurs telles que la démocratie, les droits de l’homme, l’État de droit ou le libéralisme économique. Ainsi, l’Union européenne peut élargir la zone d’application de ses standards et de ses valeurs sans pour autant augmenter le nombre de ses membres. Dans le cadre de cette politique, le Partenariat oriental est une étape supplémentaire permettant à six pays d’Europe orientale et du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine) d’approfondir leur coopération avec l’Union européenne. Or la place de l’Ukraine dans le Partenariat oriental est assez singulière. Les dirigeants ukrainiens accueillirent d’abord assez froidement le Partenariat oriental, l’accusant de bloquer l’adhésion du pays à l’Union européenne, avant de finalement le considérer comme un moyen de renforcer leur stratégie d’intégration à long terme à l’Union.