La coopération internationale dans les zones de montagne. L’exemple de la Convention alpine, un modèle délaissé

La coopération internationale dans les régions de montagne n’est pas développée, alors même que les défis à relever sont le plus souvent sans frontières. Ainsi, seul le massif alpin, pour répondre à des besoins spécifiques, a mis au point un instrument intergouvernemental de coopération : la Convention alpine. Cet ensemble conventionnel est aujourd’hui une référence internationale, alors même qu’en interne il ne fait pas l’objet d’un consensus, car affaibli par l’action limitée des Etats-parties et le rôle ambigu de l’Union européenne. La Convention alpine est pourtant un exemple unique de coopération internationale en zone de montagne, seul acteur aujourd’hui en mesure de protéger durablement les patrimoines environnemental et humain exceptionnels des Alpes.