La géopolitique polonaise en question

Située dans la partie orientale du continent européen, à un endroit où se sont croisées, par le passé, les influences des empires turc et russe, de la Suède, de l’Autriche et de la Prusse, la Pologne définit jusqu’à aujourd’hui son identité internationale au prisme des anciennes dépendances et souffrances subies. C’est ainsi qu’elle choisit ses amis et ennemis, fixe la distance psychologique dans sa politique du voisinage et décide de la forme des relations avec ses partenaires. Or, avec l’accession de la Pologne aux structures occidentales, le rôle de la géopolitique traditionnelle, la rivalité des grandes puissances et l’assujettissement des faibles par les puissants perdent de leur importance : ce qui compte surtout, ce sont les intérêts réciproques, les buts et les tâches partagés. Dans ce contexte, la Pologne doit chercher à harmoniser et coordonner ses intérêts avec l’Allemagne et la France. En revanche, à l’égard de la Russie, c’est toujours un raisonnement géopolitique à caractère idéologique qui fonde la politique de la Pologne.