La politique juridique extérieure des Etats-Unis

L’arrivée de Barack Obama au pouvoir en 2009 a été marquée par la volonté de rompre avec l’unilatéralisme défendu par son prédécesseur sur la scène internationale. Cette nouvelle approche doit-elle se comprendre comme le signe d’un changement plus profond du comportement américain à l’égard du droit international ? L’analyse du discours des juristes et des décideurs politiques depuis le début du XX e siècle montre plutôt la continuité qui caractérise la doctrine Obama-Clinton à propos des normes internationales. Fondée sur l’exceptionnalisme des valeurs américaines, la politique juridique extérieure des États-Unis consiste d’abord à promouvoir, grâce à une position de leader, le libéralisme et la dignité humaine. Ce faisant, le comportement américain à l’égard du droit international, conditionné par le respect de leur modèle interne et guidé par une approche flexible des règles internationales, se caractérise par une approche instrumentaliste du droit.