La présidence ukrainienne de l’OSCE en 2013 : opportunités et défis

En 2013, l’Ukraine assurera pour un an la présidence de l’OSCE. Or la politique ukrainienne s’est souvent caractérisée par une attitude passive par rapport aux institutions internationales, probablement en raison des faiblesses politiques internes du pays. Pourtant la présidence ukrainienne de l’OSCE témoigne d’une volonté de changement de la part de Kiev, qui a tenu à assumer ce rôle pour lequel une candidature fut déposée dès 2005. Ainsi, la présidence ukrainienne de l’OSCE est devenue une ambition nationale qui transcende les clivages politiques. Cette présidence s’annonce pleine de défis et d’opportunités. Entre le dossier transnistrien, le soutien au processus de démocratisation de la rive méridionale de la Méditerranée et le renforcement du statut de l’OSCE, l’agenda de l’organisation s’annonce chargé. Cette présidence sera l’occasion pour l’Ukraine d’accroître sa visibilité sur la scène internationale et de se présenter comme un partenaire international responsable et fiable.