La puissance et le rang revisités

Résumé Il faut d’abord situer le sujet dans sa profondeur historique, puisque la politique étrangère de la France a des racines anciennes. Elle peut s’appuyer sur de longues traditions, faites partie de vicissitudes, partie d’obsessions géopolitiques, partie de messages idéologiques à vocation universelle, partie de culture de l’État, pour ne mentionner que quelques composantes. Elles comportent nécessairement continuité et adaptations voire révisions déchirantes. Il est clair par exemple que la bonne conscience impériale et coloniale qui donnait à la République naissante au XIXe siècle l’image d’une puissance vertueuse, en même temps que la compensation de douloureux échecs en Europe, a connu d’importantes métamorphoses. Il est également clair que la construction européenne a, depuis un demi siècle, défini un cadre nouveau dans lequel cette politique tend de plus en plus à se situer, quoique qu’elle ne s’y limite ni ne s’y enferme. – Le sommaire de l’AFRI 2000