Le dilemme des mines antipersonnel

Résumé Alors que l’arms control marque le pas, le domaine des mines antipersonnel, caractérisé, depuis les années 1980, par une inflation de normes, semble faire exception. Cependant, cette dynamique tient à la trajectoire singulière d’une problématique désormais appelée à évoluer davantage par rapport à ses fondements humanitaires, enrichis d’une dimension « développement », que par rapport à des objectifs de désarmement. Pour autant, la frontière entre ces deux approches tend parfois à se brouiller, mettant en œuvre deux logiques (de réglementation ou d’interdiction totale) distinctes, mais dont la « complémentarité » paraît désormais s’affirmer. – Le sommaire de l’AFRI 2004