Le dossier nucléaire nord-coréen : accords et désaccords. Etat des lieux

Le traitement diplomatique de la seconde crise nucléaire nord-coréenne a été entravé par des hésitations politiques, par l’absence de hiérarchisation claire des objectifs, ainsi que par une certaine indifférence de fait à l’égard de la situation géopolitique de la péninsule coréenne. Au terme de sept ans de pourparlers et alors que le climat des négociations a sensiblement évolué depuis le second essai nucléaire nord-coréen, un état des lieux s’impose.