Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). A l’interface entre science et politique

Résumé

Créé en 1988, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC et, en anglais, IPCC) travaille à l’interface entre la recherche scientifique et les décideurs politiques. Son rôle est de leur fournir une information scientifique claire et fiable et d’évaluer, de manière transparente et non prescriptive, ce qui, dans la science du climat, est pertinent pour ces décideurs. Les trois premiers rapports d’évaluation du GIEC (1990, 1995, 2001) ont fortement influencé les décisions prises lors du Sommet de la terre de Rio (1992) et la Convention-cadre sur le changement climatique qui en a résulté, puis le Protocole de Kyoto rédigé en 1997 et son entrée en vigueur en 2005. Le quatrième rapport du GIEC, publié en 2007, confirme et renforce les conclusions des précédents. Un effort intense de coopération internationale se développe en vue de la mise en place d’un système mondial d’observation du climat, élément essentiel du Système de systèmes d’observation globale de la terre (GEOSS) et point d’appui indispensable des politiques d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à ses impacts.

Le sommaire de l’AFRI 2008