Le nationalisme « civique »et « ethnique » revisité. La conceptualisation de l’Etat, de la nation et du citoyen dans l’ex-Union soviétique

Résumé

Pourquoi la loyauté envers la nation fondée sur le territoire plutôt que sur l’ethnicité n’a-t-elle pas réussi à s’enraciner dans l’ex-Union soviétique ? La manière dont les Etats accommodent les minorités nationales dépend fortement de la conceptualisation de la « nation » à travers le temps et de la compréhension de la citoyenneté. Ainsi, en Géorgie, la relation entre l’Etat et les minorités nationales est fortement conditionnée par l’héritage soviétique : la bureaucratisation de la nationalité et le sous-développement de la notion de citoyenneté dans l’Union soviétique ont rendu la création d’une « identité civique » fondée sur la loyauté envers des normes et valeurs partagées pratiquement impossible dans les Etats issus de l’URSS.

Le sommaire de l’AFRI 2007

Cliquez sur l’icône pour télécharger le texte intégral en version PDF