Le procès de Slobodan Milosevic

Résumé Premier chef d’Etat traduit devant la justice internationale pour crimes commis pendant l’exercice de ses fonctions, Slobodan Milosevic comparaît depuis le 12 février 2002 devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Il y est incriminé de soixante-six chefs d’accusation de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide commis pendant les trois conflits majeurs qui ont déchiré l’ex- Yougoslavie dans les années 1990. A l’issue de près de trois ans de procès, on est encore loin de la condamnation de Milosevic. La complexité des charges, les règles de procédure du TPIY, la difficulté pour les juges à trouver des solutions conformes au droit et à l’équité, mais surtout le machiavélisme de la défense de Milosevic découragent l’opinion publique. Ce procès-fleuve de l’ancien homme fort de Belgrade traîne en longueur sans perspective de conclusion dans un futur proche. Dans l’attente, sur le plan politique, le procès a d’ores et déjà le mérite d’avoir éloigné définitivement Milosevic de la scène politique serbe. – Le sommaire de l’AFRI 2005