Le service de santé des armées et les ONG : l’humanitaire main dans la main?

Résumé Le contexte des relations internationales a conduit les militaires à intervenir de plus en plus fréquemment sur des terrains d’urgence humanitaire. Dès lors, les personnels des Organisations Non Gouvernementales (ONG), « opérateurs » traditionnels, travaillent plus souvent au contact des membres du Service de Santé des Armées (SSA), et ces relations conduisent à une évolution des mentalités, de part et d’autre. Les obstacles qui s’opposent à une coopération plus organisée sont très nombreux, et les ONG sont en général réticentes, ou du moins réservées, à voir leur action associée à celle des militaires. Toutefois, les contacts entre personnels du SSA et des ONG, sur le terrain, sont désormais plus reconnus, et ce d’autant plus que leurs moyens sont souvent complémentaires. Une institutionnalisation de ces relations semble plus qu’improbable, mais l’évolution reste sensible, et peut ouvrir de nouvelles perspectives dans la gestion des crises humanitaires. – Le sommaire de l’AFRI 2001