Le traité d’interdiction des armes nucléaires

Adopté le 7 juillet 2017 par 122 Etats, le Traité sur l’interdiction des armes nucléaire est le fruit d’une négociation lancée par l’Assemblée des
Nations Unies en décembre 2016, dans l’objectif d’adopter « un instrument juridiquement contraignant interdisant l’arme nucléaire de manière à aboutir à leur totale élimination ». Les partisans du traité le conçoivent comme un moyen visant à renforcer la norme contre les armes nucléaires en vue de leur délégitimation. Les Etats possédant l’arme rejettent cet accord qui ne répondrait pas aux préoccupations en matière de sécurité justifiant la dissuasion. Cette situation compromet l’effectivité de cet instrument.