Les coopérations sécuritaires face à la criminalité transnationale en Asie Centrale

Résumé Au-delà des tensions au sujet de l’eau et du gaz, la lutte en Asie centrale contre les terroristes islamistes et les narcotrafiquants devient une nécessité pressante pour la sécurité en Occident. Cette menace est accentuée par le fait qu’il existe des milliers d’armes de destruction massive mal contrôlées dans la région, qui pourraient être volées par des terroristes. La pauvreté et le manque d’espace démocratique sont des terreaux fertiles pour des idéologies extrémistes. Ces groupes de terroristes ont su opérer des mutations rapides, joindre leurs forces et accroître leur trafic de drogues. L’Asie centrale est devenue une route majeure du trafic de drogues, notamment en provenance de l’Afghanistan. Les coopérations sécuritaires clefs en Asie centrale sont constituées par l’Organisation de coopération de Shanghai et l’Organisation du traité de sécurité collective, orchestrées par la Russie. Les Etats-Unis tentent d’ancrer davantage leur présence, mais leur intervention risque de perturber l’équilibre régional et de radicaliser davantage les mouvements islamistes. Pour qu’une stratégie de lutte contre la criminalité transnationale en Asie centrale soit efficace, l’approche doit être multidimensionnelle et régionale. – Le sommaire de l’AFRI 2005