Les monstres froids à l’épreuve du réchauffement de la planète

Résumé Depuis la décennie 1970, le climat est devenu progressivement un enjeu international majeur, au centre d’un processus politique d’une ampleur et d’une complexité inédites. Celui-ci se caractérise notamment par la mobilisation permanente d’acteurs non étatiques : organisations non gouvernementales écologistes, groupements d’industriels, réseaux de scientifiques. En dépit de cette présence massive d’acteurs transnationaux, la spécificité du rôle d’acteur des relations internationales des Etats ne semble pas altérée. Les positions qu’ils adoptent et les traités négociés, en l’occurrence la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 1992 et le Protocole de Kyoto de 1997, illustrent, bien plus qu’ils n’infirment, la persistance de la fragmentation politique du monde et la prédominance des considérations particulières sur les aspirations à la coopération planétaire. –Le sommaire de l’AFRI 2003