« Micro-Etat », « Mini-Etat » : essai de classification

Résumé

Peut-on ranger le Monténégro et Saint Kitts et Nevis dans la même catégorie des « micro-Etats » ? En Droit international, on parle des petits Etats, mais pas de micro-Etats. Ne peut-on pas proposer une classification, qui distinguerait les « micro-Etats » des « mini-Etats » au sein de la catégorie des petits Etats ? Les petits Etats sont congénitalement hantés par la peur de disparaître, ce qui les différencie de leurs homologues. D’où plusieurs particularités : une géopolitique de la survie, un ancrage dans l’autodétermination, une volonté de sauvegarder leur mémoire et leur culture pour compenser un fort sentiment de vulnérabilité et, enfin, une forte tendance à la coopération régionale. Nonobstant ces caractéristiques communes aux petits Etats, le « mini-Etat » se distinguerait du « micro-Etat » à partir des cinq critères suivants : l’idée de nation, la mutation du droit à l’autodétermination depuis la chute du bloc communiste, la rencontre avec le politique, le positionnement géographique et les capacités de défense.

Le sommaire de l’AFRI 2007

Cliquez sur l’icône pour télécharger le texte intégral en version PDF