Nouveau panorama géopolitique en Afrique du Nord

L’Afrique du Nord vit un important chamboulement géopolitique. La multiplication des fronts djihadistes a poussé les gouvernements à fermer les frontières Est-Ouest, tout en tolérant la porosité des frontières Nord-Sud. Les nouvelles postures régionales ont accru les rivalités, tout particulièrement entre le Maroc et l’Algérie. Trois bandes verticales cohabitent de manière quasi hermétique, permettant au Maroc, à l’Algérie et à l’Egypte de projeter leur soft power en direction de l’Afrique subsaharienne. L’Afrique du Nord est devenue un espace de rivalité entre la Turquie et les monarchies du Golfe, mais aussi entre les Etats-Unis, la Russie et la Chine. La découverte d’importants gisements gaziers en Méditerranée orientale, le Brexit et l’élection de Donald Trump accélèrent les recompositions internationales au détriment de l’Union européenne et de l’Alliance atlantique, même si l’Afrique du Nord reste un partenaire important pour l’Europe du Sud. Si elles veulent sortir de l’impasse qui réduit leur potentiel de développement économique, les élites maghrébines devront changer les mentalités et promouvoir la coopération intra-maghrébine.