Opérations de stabilisation : faire la guerre, maintenir la paix

Résumé Le samedi 2 octobre 2002, un article du Daily Telegraph (édition de Londres) affirmait que le ministre des Finances, Gordon Brown, opposé au coût des projets du ministère de la Défense de contribution militaire à la coalition dirigée par les Etats-Unis pour une frappe contre l’Iraq dans les mois à venir, avait réclamé des options moins onéreuses. Bien que cette information ait été rapidement démentie, et qu’elle ne contienne probablement qu’une très petite part de vérité – voire aucune -, elle soulève certaines questions, notamment au sujet des forces militaires actuelles, qu’elles soient destinées à la guerre ou à des opérations de stabilisation. – Le sommaire de l’AFRI 2003