Perceptions par l’Europe méditerranéenne de la politique extérieure de la France

Résumé Peut-on parler de perceptions de l’Europe méditerranéenne, à savoir d’une position commune aux États de la Méditerranée, membres de l’Union européenne (UE)? Il est nécessaire de dire immédiatement que l’UE ne possède aucun front sud, c’est-à-dire un groupement qui comprendrait l’Espagne, le Portugal, la Grèce et l’Italie. Il peut y avoir des convergences sur certains dossiers, mais les intérêts de l’Italie, membre fondateur des Communautés européennes, ne coïncident pas nécessairement avec ceux des autres pays de la Méditerranée. L’Italie appartient au cercle des grands pays de l’UE, tandis que le Portugal et la Grèce ne sont que de petits pays. De même que les intérêts de l’Espagne ne coïncident pas toujours non plus avec ceux de l’Italie. L’ambition espagnole, d’être classée parmi les grands pays de la Communauté et son désir de l’être, peuvent l’amener à se heurter à l’Italie. – Le sommaire de l’AFRI 2000