Poids et usages du passé dans les relations franco-algériennes

Résumé L’objectif de la réflexion est de montrer que la gestion et la représentation du passé constituent un paramètre essentiel à prendre en considération dans l’étude des relations franco-algériennes. Pour ce faire, l’article se structure autour de deux axes principaux. Le premier examine les mécanismes généraux du recours au passé dans le cadre de la politique étrangère. Il montre que la mémoire n’est pas seulement une contrainte pour les acteurs de politique étrangère, mais qu’elle constitue également un instrument dont ils peuvent se servir. Le second axe de la réflexion se demande quels sont les usages du passé dans les rapports franco-algériens et quels sont leurs impacts respectifs sur la normalisation des relations entre les deux Etats. – Le sommaire de l’AFRI 2001