Puissance et démographie

Résumé Le quasi-quadruplement de la population mondiale au cours du XXe siècle s’est accompagné d’une profonde transformation de sa distribution à la surface de la planète. On commence à en percevoir les effets sur la distribution de la puissance étatique. Sans doute la relation entre démographie et puissance n’est-elle ni mécanique ni univoque, mais l’histoire montre un fort parallélisme. Les calendriers très différents des transitions démographiques dans les grandes régions du monde font apparaître, en Asie notamment, de nouveaux « géants démographiques ». Et l’entrée d’un nombre croissant de ces pays dans des cycles de croissance altère la distribution mondiale de la puissance économique, au détriment des pays les plus développés. Ceux-ci sont, du fait de leur structure démographique, en proie à des processus de vieillissement, porteurs à terme de lourdes conséquences sur les régimes sociaux et leurs potentiels d’effort de défense. Au sein du monde développé, l’écart est appelé à se creuser entre l’Europe et le Japon, exposés à un affaissement démographique, et les Etats-Unis, en meilleure posture. Au niveau mondial, ces évolutions consacrent un déplacement vers l’Asie du centre de gravité du monde. Quant à l’Europe, elle peut difficilement esquiver le débat sur la mise en place de politiques natalistes et de politiques d’immigration. – Le sommaire de l’AFRI 2004