Qatar, une politique étrangère à l’épreuve de l’identité micro-étatique

L’offensive diplomatique et économique menée contre le Qatar depuis le 5 juin 2017 peut surprendre par la violence avec laquelle elle a été mise en oeuvre. Elle n’est cependant pas dénuée de sens. Avec l’acquisition d’un statut régional et international, symbolisé par l’activité de l’émirat au cours des révolutions arabes, le Qatar a pendant un temps pris de court ses partenaires et suscité leur inquiétude. A partir d’une analyse constructiviste de l’identité des micro-Etats sur la scène internationale, cet article propose une lecture critique de l’examen qui a été fait jusqu’alors de la politique étrangère du riche émirat, à travers l’emploi de la notion sociologique de domination. Il met en évidence la surestimation du caractère docile des micro-Etats sur la scène internationale et examine les conditions par lesquelles un rôle international est attribué à ces derniers.