Quelques réflexions sur la notion de politique juridique de l’Etat.

L’ouvrage de Guy de Lacharrière (Economica, 1983) a suscité en son temps un mélange d’admiration et de critiques. En examinant l’utilisation des règles par les États, en commençant par la politique à l’égard de leur formation, coutumière ou conventionnelle, on est conduit à s’interroger sur la nature et le rôle du droit international. Il apparaît que cette politique juridique, dont Guy de Lacharrière, ancien directeur des affaires juridiques au Quai d’Orsay et ancien juge à la CIJ, a initié l’analyse, se trouve entre les deux extrêmes de la négation et de la domination du droit. Sur ces bases, l’article souligne la subtilité et l’intérêt des développements de l’ouvrage, procédant à ses propres variations sur un sujet complexe et toujours ouvert.