Quelques réflexions sur la politique de la France dans le monde arabe

Résumé Il est admis par les Français et les étrangers que la politique étrangère de la France contemporaine a commencé à proprement parler avec le président de Gaulle, qui a coupé avec le passé de la France, « homme malade » de l’Europe entre 1946 et 1958, et qui l’a placée sur le chemin de la stabilité et de l’espoir. Le schéma gaullien a certes constitué le cadre général du mouvement de la France dans toutes les directions. Il va sans dire que les idées gaulliennes sur la souveraineté nationale et le refus d’un monde bipolaire où la France n’avait pas trouvé sa place propre étaient considérées avec admiration et fascination. Elles coïncidaient avec les tendances nassériennes dans le monde arabe, qui tendaient à résister à l’hégémonie et à se plier à une configuration qui intensifiait les tensions dans un monde divisé. – Le sommaire de l’AFRI 2000