Sur le passage du Nord-Ouest

Les évolutions climatiques sont désormais susceptibles de faire de l’archipel arctique nord- ouest du Canada un espace stratégiquement et commercialement important. Si la souveraineté d’Ottawa sur cet espace apparaît comme conforme au droit international, les droits dont le pays dispose sur le passage du Nord-Ouest font débats : tandis que le Canada considère ces passages comme des eaux territoriales, celles-là, du fait de la fonte des glaces une partie de l’année, peuvent également se voir qualifiées de détroits internationaux. Les insuffisances du droit international en la matière et les spécificités de la région justifieraient, d’une part, l’élaboration d’un nouveau statut soit particulier soit général et, d’autre part, le renforcement de la souveraineté canadienne sur ces eaux.