Charles-Emmanuel Detry

Charles-Emmanuel Detry est diplômé des Masters de Relations internationales (promotion 2013-2014) et Droit international public (promotion 2014-2015) de l’Université Paris-II Panthéon-Assas et étudiant en chinois à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco). Depuis octobre 2016, il prépare une thèse sur La mer de Chine méridionale dans la politique juridique chinoise, sous la direction du Professeur Julian Fernandez. Allocataire de recherche DGRIS/IRSEM (ministère des Armées), il est également Secrétaire général du Centre Thucydide depuis janvier 2017.

Résumé de la thèse :

La Chine est de plus en plus souvent accusée d’être un Etat révisionniste, dans un contexte de compétition stratégique accrue avec les Etats-Unis et alors que la littérature prête souvent aux puissances ascendantes des velléités de changement du système international. Ce caractère semble se manifester particulièrement en mer de Chine méridionale, où les revendications exorbitantes de la Chine sur les îles et espaces maritimes, sa prétention à imposer son droit interne sans égard aux catégories consacrées par le droit international public et son refus de se soumettre à la sentence arbitrale de 2016, rendue en sa défaveur par la Cour permanente d’arbitrage de La Haye, ont été largement dénoncés comme une remise en cause de l’ordre établi. Cette thèse traite de cette question du point de vue de ce que les juristes appellent la politique juridique extérieure, soit la partie de la politique étrangère qui fait du droit international son objet. Par un examen des interactions entre les usages du droit par la Chine et les principaux éléments du système international – hiérarchie du prestige, distribution de l’espace et règles juridiques en elles-mêmes – l’objectif est de contribuer à une compréhension plus fine du phénomène du révisionnisme et de proposer sous cet angle une évaluation de la politique étrangère chinoise.

Article publié sur le site :