A la recherche de l’efficacité du contrôle du commerce stratégique. Le jeu du gendarme et du voleur

Sous l’impulsion donnée par la résolution 1540 et sous l’effet des sanctions ciblées adoptées par le Conseil de sécurité des Nations Unies, un corpus de principes à portée universelle s’est progressivement mis en place en matière de contrôle des exportations de biens à double usage. La mondialisation, les évolutions technologiques et la résilience des acteurs du commerce illicite soumettent cette norme au triple défi de l’extension de son champ d’application, de son universalité et de son autorité. Les pistes d’amélioration passent par une approche plus nuancée tenant compte de la situation particulière de chaque Etat dans la chaîne de prolifération, ainsi que par un effort de promotion de la norme au moyen d’actions de coopération en direction du secteur privé et de la communauté scientifique.