Asie centrale : crises kirghizes et tensions régionales dans la vallée du Ferghana

La vallée du Ferghana, qui juxtapose trois États, Kirghizstan, Ouzbékistan et Tadjikistan, synthétise nombre de difficultés auxquelles l’Asie centrale est confrontée : pauvreté rurale et chômage, tensions interethniques, commerce illégal, trafic de drogue. La fermeture des frontières a entraîné un considérable déclin des échanges inter-républicains dès les années 1990 et les conflits récurrents ont contribué à l’appauvrissement de la population dans cette région pourtant historiquement riche. La vallée est de plus en plus perçue comme l’un des bastions de l’islamisme. Les événements kirghizes de 2010, i. e. le renversement du président K. Bakiev et les violents troubles interethniques survenus en juin au sud du pays, ont illustré des problèmes sociaux et politiques plus profonds, caractéristiques de l’évolution des États d’Asie centrale depuis leur indépendance.